[ Livre blanc ] Open Banking et paiements
coûts transaction ecommerce
Julia Morin
19 septembre 2023

Réduire ses coûts de transaction en e-commerce : les avantages de l’initiation de paiement par virement

2,3 milliards, c’est le nombre de transactions qui ont été réalisées sur des sites e-commerce en France en 2022. Mais les frais associés aux différentes solutions de paiement peuvent peser lourdement sur les résultats des marchands, impactant leur rentabilité.

Quels sont les coûts liés aux différents moyens de paiement ? Comment l’initiation de paiement par virement peut vous permettre de réduire les coûts de transaction en e-commerce ?

Les coûts des différentes solutions de paiement

Carte bancaire, paiements mobiles, chèques, virements et prélèvements… Les modes de paiement sur les sites e-commerces ne manquent pas  ! Chacun a ses avantages, ses inconvénients, mais tous ont un coût. 

Les coûts associés aux paiements par carte

La carte bancaire est le principal moyen de paiement utilisé sur les sites e-commerces. En 2021, selon la Fevad, 77% des paiements e-commerces en France étaient réalisés par carte bancaire. 

Bien que très pratique et rapide, il n’en reste pas moins que le paiement carte présente des coûts non négligeables pour un marchand. On retrouve notamment deux grands types de frais : 

  • Les frais d’interchange (interchange fees en anglais) : ce sont les frais fixés par les réseaux de cartes (Visa, Mastercard, Amex…) et versés à la banque émettrice (la banque du client) pour chaque transaction effectuée. Elles représentent généralement la dépense la plus importante dans la transaction.
  • Les frais de réseau (appelés scheme fees en anglais) : il s’agit des frais prélevés directement par les réseaux de cartes (Visa, Mastercard…). Ces derniers les fixent librement. Les frais de réseaux correspondent à un ensemble de vérifications opérées par les différents réseaux de carte (vérification de la solvabilité du client, vérification que celui-ci n’est pas inscrit sur une liste noire…) 

Ces deux types de commissions varient notamment en fonction du réseau de cartes et des types de cartes bancaires (débit ou crédit). Voici le montant de ces frais pour les réseaux CB, VISA et Mastercard.

Réseaux Types de cartes bancaires Commission d’interchangeFrais de réseau 
Carte Bancaire (CB) carte de débit 0,20%0,00117€
carte de crédit 0,30%0,00117€
Visa carte de débit 0,20%0,010%
carte de crédit 0,30%0,0140%
Mastercardcarte de débit 0,20%0,0164%
carte de crédit 0,30%0,0164%

Enfin, les prestataires de services de paiement par lesquels vous passez vous font payer une marge ou une commission pour couvrir leurs propres coûts d’exploitation. Tout cela représente la commission d’acquéreur (acquiring markup en anglais). Cette commission est généralement exprimée en pourcentage du montant de la transaction.

Pour résumer simplement : 

  • 1. Le client règle son achat.
  • 2. Le prestataire de services de paiement (l’acquirer), qui reçoit le paiement, facture sa commission au marchant (l’acquiring markup) en la déduisant du montant de l’achat.
  • 3. Le prestataire de services de paiement paye les scheme fees au réseau de cartes (le network) et les interchange fees à la banque de l’acheteur (l’issuer).

Les autres solutions de paiement et leurs coûts

Bien que la carte bancaire soit majoritairement utilisée lors des achats sur un site e-commerce, d’autres solutions de paiement sont possibles

  • Les paiements mobiles : ils ont gagné en popularité ces dernières années en raison de leur facilité et de leur rapidité. 4% des achats en 2021 ont été réalisés avec Apple Pay. Toutefois, ce mode de paiement reste adossé à une carte bancaire CB, Visa ou Mastercard, ce qui ne change pas les frais associés. Les solutions proposant l’intégration de vos cartes sur votre mobile (comme Apple Pay ou Google Pay) sont majoritairement gratuites. 
  • Les paiements par chèque : cela peut paraître surprenant, mais les chèques restent utilisés pour régler des achats sur internet. Ils représentent 7% des paiements en 2021. Ils ont pourtant de nombreux inconvénients. Le traitement des chèques peut être complexe, entraînant des retards dans l’encaissement des fonds. Les frais de gestion peuvent être importants et le risque de fraude est élevé.
  • Les paiements par virement : en 2021, les paiements par virement et prélèvement représentent 16% des paiements sur des sites e-commerces. Même s’ils sont rapides et sûrs, ils ne sont pas non plus sans frais. Les banques peuvent facturer des frais pour le traitement des virements. Ces coûts peuvent varier en fonction du montant de la transaction et de la banque émettrice. Les virements internationaux peuvent également entraîner des frais de change.

Les coûts cachés : fraudes, impayés et réconciliation des paiements

Au-delà des frais financiers directs, le paiement par carte bancaire, par chèque ou par virement vous expose également à des frais indirects. 

  • La fraude : les transactions en ligne offrent un certain anonymat aux fraudeurs, ce qui peut entraîner une augmentation des tentatives de fraude. Lorsqu’une entreprise accepte un paiement frauduleux, elle subit une perte financière directe en plus de devoir gérer les conséquences liées à la livraison du produit ou du service. Le chèque, notamment, est un moyen de paiement révocable (qui peut être contesté dans les 8 jours) et propice aux fraudes. Il est donc à éviter le plus possible. Les paiements par carte peuvent également être contestés plusieurs mois après la réalisation de la transaction. 
  • Les impayés : lorsqu’un client tente de faire un achat en ligne mais que le paiement est refusé, vous perdez non seulement votre vente, mais vous pouvez également avoir engagé des coûts de traitement ou de livraison pour rien. Faites particulièrement attention aux impayés lors des paiements par carte bancaire en plusieurs fois. 
  • La réconciliation comptable : c’est un processus complexe mais essentiel pour tout marchand. Cela implique de vérifier et de concilier les transactions financières pour s’assurer qu’elles correspondent à la comptabilité de l’entreprise. Avec les méthodes de paiement traditionnelles, la réconciliation peut être chronophage et sujette à des erreurs humaines. 

Face à tous ces coûts, qu’ils soient financiers ou non, une solution innovante tire son épingle du jeu : l’initiation de paiement par virement. Et, nous allons vous expliquer en quoi. 

L’initiation de paiement par virement : une solution économique

Linxo Connect propose une solution de paiement innovante pour les sites e-commerces appelée Payments

Linxo Connect Payments permet d’optimiser le processus de paiement en ligne grâce à l’Open Banking. L’API d’initiation de paiement par virement permet aux consommateurs de régler leurs achats par virement Open Banking, sans avoir besoin de saisir le RIB du destinataire. En effet, la cinématique est inversée puisque, c’est le bénéficiaire (e-commerce) qui fait une demande de paiement au payeur (le client). Les éléments (RIB bénéficiaire, libellé …) sont pré-enregistrés automatiquement et le payeur n’a plus qu’à se connecter à son espace bancaire pour valider le paiement. 

L’initiation de paiement par virement présente de nombreux avantages par rapport aux autres modes de paiement. 

Des économies sur les frais de transaction

Avec l’initiation de paiement par virement, les commissions d’interchange disparaissent car les transactions sont directement initiées depuis le compte bancaire de l’acheteur vers le compte du commerçant. Elles ne passent pas par un réseau de cartes. 

Comme nous l’avons vu précédemment, en plus des frais d’interchange, les réseaux de cartes facturent également des scheme fees aux commerçants pour l’utilisation de leur infrastructure de paiement. L’initiation de paiement par virement contourne donc également ce coût supplémentaire.

Dans le cas de l’initiation de virement, seuls des frais fixes par transaction sont prélevés. Ces frais sont uniquement indexés sur le nombre de transactions, et non sur leur montant. 

Un exemple concret : Pour un commerçant qui gère des transactions de grande valeur, par exemple avec un panier moyen de 1500 €, le coût d’encaissement carte serait autour de 15€. En comparaison, l’initiation de paiement offrirait un coût maximal de 60 centimes par transaction (en fonction du volume de transactions).

Une réconciliation simple et automatique

Avec l’initiation de paiement par virement, une référence unique est associée au paiement. Cela facilite la correspondance entre les paiements reçus et les factures émises. Lorsqu’une transaction est effectuée, les informations de transaction comme le montant ou le libellé sont automatiquement enregistrés dans le système de paiement et de comptabilité de l’entreprise. 

La réconciliation entre les ventes et les paiements devient alors un processus fluide et automatisé, évitant les erreurs humaines potentielles. Cela permet une vue d’ensemble précise de votre situation financière à tout moment.

Moins de fraudes et d’impayés

L’initiation de paiement par virement repose sur une authentification forte pour répondre aux exigences réglementaires, et notamment la nécessité de se (ré)authentifier à ses services tous les 180 jours, contre 90 auparavant. Chaque transaction doit également être confirmée par des moyens supplémentaires, comme un code d’authentification envoyé sur le téléphone portable du client ou l’utilisation du Face ID. Cette couche de sécurité réduit considérablement les risques de fraude.

La solution Payments de Linxo Connect est certifiée ISO 27001, ce qui démontre un respect des plus hauts standards de sécurité.

Une fois validé, le paiement est irrévocable. Contrairement au paiement carte qui peut être contesté plusieurs mois après avoir été effectué (notamment dans le cadre d’un site e-commerce qui ne propose pas l’authentification forte, auquel cas la banque peut se retourner contre le e-commerçant et mettre en place des mesures de “chargebacks” sollicitant l’annulation des paiements), le paiement par initiation de virement, qui repose sur l’authentification forte, écarte la possibilité de contester le virement. Le risque d’impayés est largement réduit. 

Un encaissement plus rapide

Avec les méthodes de paiement traditionnelles, il peut y avoir des délais de traitement entre le moment où une transaction est effectuée et celui où les fonds sont réellement disponibles pour l’entreprise. Cela peut entraîner des retards dans l’encaissement des paiements et affecter le besoin en fonds de roulement (BFR) de votre entreprise. 

Avec l’initiation de paiement par virement, vous avez la possibilité de recevoir vos fonds immédiatement (virement instantané en l’espace de 10 secondes). Cela permet de préparer et d’expédier les commandes plus rapidement, améliorant ainsi votre efficacité opérationnelle.

La solution Linxo Connect d’initiation de paiement par virement Payments présente donc de nombreux avantages par rapport à la carte bancaire, majoritairement utilisée sur les sites e-commerces, ou par rapport au virement classique et au chèque. Elle permet des économies sur les frais de transaction, une réconciliation automatique, une baisse des fraudes et impayés, et un encaissement plus rapide. 

Prêt à démarrer l’aventure ?
Contactez-nous pour échanger sur le développement et l’implémentation de vos projets intégrant des solutions APIs et Custom. Notre équipe reste disponible et saura répondre au mieux à votre besoin.