Nouveauté : les plugins Payments pour Prestashop et WooCommerce
Linxo-Connect-Payments
Julia Morin
25 mai 2023

Comparatif : initiation de paiement par virement et aux autres solutions de paiement

En apportant son lot d’innovations en termes de fluidification des parcours utilisateurs, ou de sécurisation des paiements, l’expansion d’une telle solution interroge.

Quelle place l’initiation de paiement par virement pourrait être amenée à prendre parmi le panel existant des solutions de paiement ? Cette nouvelle solution de paiement va-t-elle se populariser au point de faire partie du paysage des paiements au même titre que la carte bancaire ? Pourrait-elle être amenée à la remplacer ?

L’initiation de paiement par virement par rapport à la carte

Sur chaque transaction, plusieurs coûts sont liés au paiement par carte, notamment les frais de réseau (ou « scheem fees« , qui sont directement prélevés par des prestataires comme Visa ou Mastercard), et les frais d’interchange (qui sont dus à la banque émettrice, c’est-à-dire celle du client). L’initiation de paiement s’avère particulièrement rentable, et notamment sur les transactions à montant importants, puisque les frais sont fixes, à la transaction. Les coûts de paiement peuvent être largement réduits pour l’entreprise.

Concernant les risques de contestations ou d’impayés, contrairement au paiement carte qui peut être contesté plus d’un an après réalisation de la transaction (et avoir de lourdes conséquences sur le commerçant si l’authentification forte n’a pas été mise en place), le paiement par initiation de virement est par nature irrévocable, ce qui représente, de fait, une garantie de sécurité dans le processus de paiement de l’achat. De plus, ce mode de paiement renforce la relation de confiance entre le client et la banque, en éliminant les risques associés aux contestations et aux fraudes.

L’initiation de paiement par virement a ses forces, la carte bancaire a les siennes. Dans certains cas d’usage, comme dans le cas d’achats en ligne de montants importants, l’initiation de paiement par virement vient gommer certaines limites de la carte en offrant une expérience de paiement fluide et instantané pour l’acheteur. Pour autant, peu de chance que ce moyen de paiement vienne cannibaliser la carte bancaire à laquelle les français sont encore très attachés.

Malgré tout, elle vient ouvrir le scope de clients car si l’ouverture d’un compte bancaire est un acte incontournable pour le traitement de diverses démarches administratives en France, la possession d’une carte bancaire n’en est pas un. Certains français ne disposent pas de ce moyen de paiement alors que par la simple ouverture d’un compte bancaire, ils accèdent à l’initiation de virement.

L’initiation de paiement par virement par rapport au virement classique

Aujourd’hui, le “virement” bancaire classique souffre dans l’imaginaire collectif de son association avec un parcours d’achat long et complexe. En effet, ce type de paiement impose aux clients une saisie longue et fastidieuse des informations bancaires (dont l’IBAN), qui peut être exposé à un risque d’erreur et nécessite potentiellement plusieurs jours de délai.

Le virement par initiation de paiement est tout autre et s’inscrit dans un parcours simple et optimisé. Avec l’initiation de paiement par virement, le règlement des transactions peut être réalisé en temps réel, de manière sécurisée et sans complétion de l’IBAN ou de tout autre informations bancaires par l’acheteur.

Concrètement, l’IBAN du marchand est déjà pré-rempli, ainsi que le libellé. Pour le payeur, le parcours et l’expérience est très simple. Pour le marchand, cela présente l’avantage notable de faciliter sa comptabilité et d’améliorer ses taux de conversion. Ses rapprochements bancaires peuvent même être automatisés puisque chaque transaction effectuée est associée à une référence spécifique.

Par rapport au virement classique, l’initiation de paiement par virement représente une évolution intéressante, plus fluide, plus directe, et plus simple.

L’initiation de paiement par virement par rapport au chèque

Le paiement par initiation de virement peut être considéré comme une alternative de choix au chèque (et au défaut de provision sur chèque). En limitant largement le risque de fraude, l’initiation de paiement apporte un niveau de garantie et de sécurité supplémentaire aux commerçants.

La chèque reste en effet à date l’instrument de paiement le plus fraudé, en 2021, 37% des fraudes en montant étaient liées à des paiement chèque (selon la Banque de France – Observatoire de la sécurité des moyens de paiement). C’est aussi un moyen de paiement révocable, puisque les payeurs ont jusqu’à 8 jours pour contester un chèque.

Au delà du risque de fraude, la gestion du chèque présente un nombre conséquent de coût cachés : temps de traitement long, souvent manuel, avec un risque d’erreurs élevé (montant, ordre, oubli de signature, etc.). L’initiation de paiement, en facilitant la gestion comptable, en sécurisant le processus de paiement, ou encore en réduisant les délais de paiement représente un gain en termes d’efficacité et de rentabilité pour les commerçants.

En synthèse, l’initiation de paiement s’envisage aujourd’hui comme une solution complémentaire aux solutions déjà en place. L’usage de la carte est, et à priori restera, très ancré dans les habitudes des consommateurs français. Par conséquent, l’initiation de paiement par virement, sans remplacer la carte, pourrait s’imposer comme moyen de paiement privilégié sur certains cas d’usage. En revanche, l’initiation de paiement pourrait s’imposer comme une alternative efficace au chèque, qui reste aujourd’hui encore souvent utilisé dans le cas de montants importants.

Globalement, l’initiation de paiement par virement pourrait bien prendre dans les mois et années à venir une position de référence parmi les différents services de paiements.

Prêt à démarrer l’aventure ?
Contactez-nous pour échanger sur le développement et l’implémentation de vos projets intégrant des solutions APIs et Custom. Notre équipe reste disponible et saura répondre au mieux à votre besoin.