[ Livre blanc ] Open Banking et paiements
Agrégation de comptes
Julia Morin
07 février 2024

Automatiser et fiabiliser le KYC à l’aide d’un agrégateur de comptes

Et si les CGP pouvaient proposer une expérience full digitale et optimisée pour répondre à leurs obligations réglementaires de connaissance client / KYC (“Know Your Customer”) ?

Tout cela est désormais possible, en partie grâce à l’agrégation patrimoniale. Cette technologie offre aux Conseillers en Gestion de Patrimoine (CGP) la possibilité de récupérer automatiquement de nombreuses données financières concernant leurs clients. Découvrez comment les agrégateurs de comptes peuvent permettre d’automatiser et fiabiliser le processus de KYC. 

Définition du KYC : Connaître son client dans un monde financier

La confiance, à l’origine de toute bonne relation entre un CGP et son client, s’établit sur la base d’un accompagnement personnalisé et de résultats. Mais la confiance se crée et se renforce aussi à travers une connaissance approfondie de son client, de ses besoins et de sa situation financière. C’est même certainement la première étape essentielle ! C’est à ce moment que le KYC, que vous avez également entendu sous le nom de “Connaissance client” en français, prend une place de premier rang. Plusieurs aspects sont englobés dans la notion de KYC.

La connaissance approfondie des clients

Cette démarche implique de collecter des informations précises sur l’identité, la situation financière et les objectifs de chaque client. Cette connaissance approfondie permet au CGP de proposer des recommandations sur mesure, en adéquation avec les besoins et les attentes de chaque client. 

La lutte contre le blanchiment

Les CGP ont leur rôle à jouer dans la préservation de l’intégrité du système financier en identifiant les transactions ou les comportements suspects et en les signalant aux autorités compétentes. Grâce à une connaissance approfondie de leurs clients, ils sont en mesure de détecter les activités qui pourraient être associées au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme.

La prévention des fraudes

En vérifiant l’identité et les antécédents financiers des clients, les CGP peuvent réduire les risques liés aux fraudes financières. Cette vigilance accrue contribue à protéger à la fois les intérêts des clients et la réputation des CGP.

Le KYC ne se limite pas à une simple formalité administrative puisqu’il s’agit d’une démarche réglementaire et obligatoire. Mais bonne nouvelle, il représente également une opportunité pour les CGP !

La nécessité du KYC pour les CGP : conformité et connaissance client

Le KYC est un pilier fondamental de l’activité d’un CGP. Il permet de garantir sa conformité réglementaire et de renforcer la qualité de son service.

Les obligations réglementaires en termes de KYC

Les CGP évoluent dans un environnement réglementaire complexe. Pour garantir la transparence financière et prévenir les risques associés à la gestion de patrimoine, plusieurs textes de loi encadrent le KYC. 

  • Parmi les principaux, on retrouve la Loi Sapin 2, qui vise à renforcer la lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent. Promulguée en 2016, elle fait suite à la loi Sapin 1 et impose aux CGP de mettre en place des procédures de KYC rigoureuses pour s’assurer de l’identité et de la légitimité de leurs clients.
  • Le Code monétaire et financier, quant à lui, instaure des règles spécifiques en matière de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme (LCB-FT). Les CGP doivent se conformer à ces exigences en identifiant les opérations suspectes et en informant les autorités concernées.
  • La réglementation MIFID II : cette réglementation exige des CGP qu’ils obtiennent des informations approfondies sur leurs clients, telles que leurs besoins et leur profil de risque, afin de proposer des conseils d’investissement adaptés à chacun. 

Ces obligations réglementaires, qui peuvent à première vue s’apparenter à des contraintes, peuvent être finalement source d’opportunités pour les CGP. Voyons le côté positif des choses !

Les opportunités du KYC

La collecte des informations relatives aux clients permet de dresser un portrait financier détaillé pour chacun d’entre eux. Cela signifie que le CGP peut offrir un conseil plus pertinent et personnalisé, et répondre au mieux aux besoins et aux objectifs de chaque client.

Le KYC permet de construire des portefeuilles d’investissement sur mesure, en sélectionnant les produits financiers les plus adaptés à sa situation financière et son profil de risque. 

La connaissance client renforce également la relation entre le CGP et son client. En montrant un intérêt pour comprendre sa situation financière et son besoin, le CGP établit une relation basée sur la transparence et la communication. Cette confiance favorise la fidélisation des clients et leur engagement à long terme.

Alors c’est vrai, tout cela prend du temps. Mais il existe une solution pour optimiser certaines parties du processus. 

L’ avantage de passer par un agrégateur pour réaliser un KYC 

L’agrégation de comptes est un outil puissant pour réaliser un KYC de manière efficace.

Comprendre l’agrégation patrimoniale

Vous avez peut-être entendu parler d’agrégation de comptes courants. C’est-à-dire la possibilité d’agréger et de visualiser tous ses comptes courants dans un seul et même endroit. L’évolution de la réglementation et des technologies permet désormais d’aller plus loin en proposant l’agrégation patrimoniale. Elle consiste à regrouper l’ensemble des comptes bancaires, mais également des placements, des assurances-vie, ou tout autre actif financier d’un client. Elle offre donc une vision globale du patrimoine.

Vous vous en doutez, cela présente de nombreux avantages pour optimiser l’efficacité et le temps passé sur la connaissance client. 

Les avantages de l’agrégation patrimoniale pour le KYC

Qui dit KYC, dit nombreuses informations à collecter. En ajoutant un agrégateur à votre logiciel de gestion de patrimoine, vous pouvez connecter les comptes d’épargne de vos clients, et récupérer la donnée en continu, de manière automatisée. L’agrégation offre une meilleure exhaustivité de la donnée ! En ayant accès à l’ensemble des comptes et placements financiers de leurs clients, les CGP disposent d’une vision plus précise et complète de leur patrimoine. Cela se traduit par une meilleure évaluation des actifs, des passifs, et des flux financiers. La base pour une bonne prise de décision en matière d’investissement.

L’agrégation facilite également la classification des comptes d’épargne. Les CGP peuvent regrouper les comptes par catégories et par types d’actifs : Livret A, assurance-vie, PEA… Cette classification offre une meilleure vue de la répartition des actifs et permet de prendre de meilleures décisions en termes d’allocation d’actifs.

Plutôt qu’une collecte manuelle des relevés financiers de chaque client, l’agrégation permet d’accéder instantanément à toutes ces données. Cela permet aux CGP de consacrer plus de temps à l’analyse et au conseil.

Cas pratique : comment un CGP peut optimiser le profilage client à l’aide d’un agrégateur patrimonial

Linxo Connect propose une solution d’agrégation patrimoniale avec sa solution Wealth. 

Voici, en 4 étapes, comment il est possible d’obtenir en quelques minutes une vision globale de la situation financière de son client : 

  1. Le CGP fixe un premier rendez-vous avec son client. Il l’invite à se connecter, en amont, sur son espace client pour connecter ses différents comptes. 
  2. Le client arrive sur son espace. Il clique sur “ajouter un compte”. Une liste d’établissements financiers lui est proposée. 
  3. Le client s’authentifie. Par exemple, il choisit LCL, se connecte comme il le ferait sur son appli LCL, puis sélectionne son PER et son assurance vie. Il consent à partager les données de ses 2 comptes avec son CGP. Il procède de la même façon avec l’ensemble des comptes qu’il détient dans différentes banques. 
  4. Le CGP obtient alors un détail complet de tous les avoirs de son client au jour le jour. Il peut alors alimenter son dossier client, compléter sa déclaration d’adéquation et déterminer un profil de risque pour son client.

L’élément fort de la solution Wealth de Linxo Connect tient notamment dans la granularité et la finesse des types de comptes collectés : la date d’ouverture, la date d’effet, le mode de gestion, le détail des transactions, l’historique de l’encours, les +/- value latente, les versements/retraits, et bien d’autres. 

Associer conformité réglementaire et excellence dans le conseil, c’est possible grâce à Wealth de Linxo Connect !

Prêt à démarrer l’aventure ?
Contactez-nous pour échanger sur le développement et l’implémentation de vos projets intégrant des solutions APIs et Custom. Notre équipe reste disponible et saura répondre au mieux à votre besoin.