[ Livre blanc ] Open Banking et paiements
Linxo-Connect-Payments
Julia Morin
01 septembre 2023

L’innovation dans l’univers du paiement

Le monde des paiements est intrinsèquement lié aux tendances du commerce actuel. Il est réceptif aux bouleversements économiques, sanitaires, sociaux, environnementaux … qui présentent à la fois des risques mais aussi des opportunités d’innovations. 

Ces dernières années, deux faits majeurs ont contribué à transformer nos sociétés, nos économies et donc le commerce : 

  • une situation sanitaire inédite qui s’est prolongée par une situation géopolitique et économique complexe : baisse du pouvoir d’achat, inflation, hausse des coûts de l’énergie, du prix des loyers, et donc un impact sur les ventes. 
  • une transition environnementale qui se traduit par des exigences réglementaires nouvelles qui, toutes légitimes qu’elles soient, nécessitent des adaptations importantes de la part des entreprises, notamment dans le commerce. En fonction des secteurs d’activité plus ou moins fragilisés par la conjoncture actuelle, ces adaptations et mises en conformité peuvent peser lourd.

Dans ce contexte, la digitalisation du commerce s’est accélérée et les modes de consommation ont évolué (e-commerce, économie circulaire …). Les enseignes sont conduites à se transformer et à innover dans de nombreux domaines. Et celui du paiement devient un actif de plus en plus stratégique, facteur de différenciation.

Bertrand Pineau, délégué général de Mercatel, nous livre sa vision du marché des paiements, et nous donne des clés de compréhension de ce paysage en pleine évolution.  

Les innovations dans le monde des paiement

La place du paiement évolue, passant d’un mal nécessaire en bout de parcours à un véritable facteur différenciant. Il doit allier à la fois sécurité et fluidité pour garantir la confiance des clients. Dans un contexte où de nouveaux usages se développent (e-commerce, économie de l’usage, économie circulaire…), de nouveaux parcours mais aussi de nouvelles manières de payer voient le jour.

Innovations et émergence de nouveaux acteurs

La Directive sur les Services de Paiement 2 qui a permis l’émergence de nouveaux acteurs dits « Third Party Providers » (accès aux comptes et/ou prestataires d’initiation de paiement), comme Linxo Connect, offre une formidable opportunité de rebattre les cartes et d’élargir la gamme des solutions de paiement pour répondre au mieux aux besoins des consommateurs.

Il y a également des innovations autour des terminaux de paiement, les SoftPOS, la sécurité (authentification renforcée via le mobile), les wallets… On peut aussi noter  l’émergence, à côté de la carte bancaire, de nouveaux rails de paiement comme l’Instant Payment, démontrant ainsi l’évolution constante de la technologie dans le secteur des paiements.  

Réglementation et stratégie européenne

Ces innovations nourrissent une réglementation (DSP2, Eidas …), qui elle-même sert de moteur (et de cadre) pour faire évoluer le monde des paiements, en promouvant la collecte et l’utilisation sécurisée des données.

Ces évolutions s’inscrivent dans une véritable stratégie qui vise à faire émerger une Europe des paiements. L’objectif étant de garantir une forme de souveraineté dans ce domaine et sortir de la dépendance des grands acteurs internationaux. Le règlement européen sur le virement instantané fait par exemple la promotion de l’Instant Payment. Il vise, avec d’autres initiatives, à la préservation d’un espace monétaire et financier souverain (Mica, euro digital). 

Adoption et mise en pratique

Mais in fine, tous ces textes qui encadrent les paiements ne doivent pas rester hors sol. Leur application doit s’inscrire dans une réalité concrète. Il faut toujours veiller d’une part à une adoption de ces innovations par les consommateurs, et d’autre part à la capacité des commerçants et plus généralement des accepteurs, à déployer ces nouveaux moyens de payer dans des conditions économiques supportables, tout en assurant la sécurité des données. L’innovation doit être source de valeur pour les différentes parties prenantes.

Il faut garder à l’esprit que la carte reste aujourd’hui le mode de paiement le plus utilisé (notamment en France) … et le plus rentable pour les banques ! Si l’Open Banking apporte des innovations et de nouveaux parcours, tout cela va se mettre en place très progressivement. 

L’initiation de paiement, innovation majeure dans les paiements

Les cas d’usage de l’Open Banking se font de plus en plus nombreux chez les commerçants, en proxi ou à distance. Ils constituent une véritable opportunité́ d’évoluer vers une approche plus « servicielle » en matière de paiement. Les diverses combinaisons entre QRCode, Wallet/mobile, Open Banking et virement instantané sont prometteuses mais restent très largement à construire. 

Les opportunités du paiement Open Banking pour les commerçants

Pour les commerçants, les opportunités de l’Open Banking se situent au niveau de : 

  • L’optimisation des coûts (les intermédiaires sont supprimés dans le paiement compte-à-compte)
  • L’augmentation de leur CA, notamment car les plafonds cartes sont « contournés », et ne sont plus bloquants dans le parcours 
  • L’immédiateté́ de la disponibilité́ des fonds (caractère irrévocable des paiements), et par conséquent la réduction du temps de traitement
  • La simplification des parcours pour le client
  • L’optimisation des flux pour le marchand (en facilitant notamment la réconciliation).

Une structuration à l’échelle européenne

Qui plus est, l’Open Banking se structurant à l’échelle européenne, il permet aux acteurs exerçant dans différents Etats de passer par une solution commune. Cela fait particulièrement sens, dans un contexte de structuration de l’Europe des paiements et dans une quête de souveraineté. Il reste cependant du chemin à faire sur ce plan : les textes publiés récemment devraient y contribuer (NB : le règlement européen sur le virement instantané, la future DSP3, l’euro numérique notamment).

Quelques exemples où l’initiation de paiement peut apporter de la valeur ajoutée 

  • Pour les achats de montants importants : Pas d’impact sur le plafond carte, et des coûts de transaction largement réduits
  • En remplacement du chèque :  Le chèque demeure un moyen de paiement très fraudé et le paiement par initiation de virement peut être une alternative efficace au paiement chèque.
  • Pour la mise en place d’un mandat de prélèvement fiable : pour les parcours de souscription à un abonnement, l’objectif et le bénéfice apportés par l’initiation de virement sont de sécuriser la mise en place du paiement récurrent en sécurisant le couple IBAN/Porteur. Une fois le virement initié, l’opérateur est garanti de recevoir le montant de la transaction, ainsi que l’IBAN, fiabilisé, pour la mise en place du mandat de prélèvement. 
  • Pour le paiement d’acompte dans le domaine du voyage : Le paiement d’acompte est primordial dans ce secteur. Grâce à l’initiation de virement, les acteurs du marché́ peuvent proposer la formule “paiement de l’acompte par virement puis paiement du montant complémentaire par prélèvement”. Par ailleurs, avec le virement instantané́, l’opérateur peut être en mesure de confirmer la demande de réservation, optimisant ainsi son funnel de conversion. 
  • Pour les Prépaiements : Réservation, dépôt de garantie, montant non connu
  • Pour fluidifier les parcours de recouvrement de créance : Un lien de paiement peut être envoyé pour qu’une facture soit réglée sans délai. 
  • Dans le cas de remboursements : Le client dispose immédiatement des fonds sur son compte. La satisfaction en est accrue, le process en back-office est simplifié pour le marchand.
  • Pour la gestion de factures : le bénéficiaire peut envoyer un lien de paiement à son client pour qu’il règle sa facture (cash-in) ; les factures peuvent également être payées par virement (cash-out).
  • Dans le cadre de l’économie circulaire : Une palette de solutions mobilisables par les plateformes tant du point de vue du payé que du payeur.
  • En BtoB : Substitution au virement classique de gros montants, réforme de la facturation électronique, facilités de paiement …

En synthèse, les cas d’usage de l’Open Banking se multiplient mais souffrent encore du manque de standards, d’une part, et de pédagogie et communication, d’autre part, tant auprès des utilisateurs finaux que des marchands.

Un travail de standardisation reste à accomplir par l’industrie (Request To Pay, schemes SPAA … ) qui non seulement devrait favoriser le déploiement du paiement Open Banking et du virement instantané, mais également permettre à une couche servicielle de voir le jour. 

Enfin, last but not least, afin d’assurer le succès de ces nouveaux moyens de paiements, il est impératif de penser un modèle économique qui satisfasse toutes les parties : banques et commerçants notamment. 

Le projet EPI qui visait à l’origine à proposer un Scheme carte se concentre aujourd’hui sur un wallet européen basé sur le virement instantané. C’est de ce point de vue une opportunité d’apporter au marché à la fois un nouveau rail de paiement performant, une large gamme de services, un modèle économique équitable… le tout avec une même expérience client partout en Europe.

Prêt à démarrer l’aventure ?
Contactez-nous pour échanger sur le développement et l’implémentation de vos projets intégrant des solutions APIs et Custom. Notre équipe reste disponible et saura répondre au mieux à votre besoin.