[ Livre blanc ] Open Banking et paiements
Linxo-Connect-Entreprise-Interne
Julia Morin
27 octobre 2022
Linxo : de pionnier de l’Open Banking à expert de l’Open Finance

En 2010, l’Open Banking n’existait pas. Ou pas tout à fait. C’est pourtant cette même année que l’application de gestion de budget Linxo a vu le jour, avec une mission de taille : aider les utilisateurs à savoir combien ils dépensent chaque mois, et comment ils dépensent leur argent.

A cette époque, Linxo faisait déjà de “l’Open Banking”, sans le savoir. Ce n’est qu’en 2018, avec la mise en application de la deuxième Directive sur les Services de Paiement, que l’on a commencé à parler d’Open Banking. 

Linxo, fintech spécialiste de l’Open Banking prend le virage de l’Open Finance 

Si le cadre réglementaire s’est structuré en cours de route (DSP2, 2018), la mission de Linxo (entité B2C du groupe Linxo, qui utilise les technologies développées par Linxo Connect) est toujours la même depuis ses débuts, il y a plus de dix ans. L’application a pour vocation de partager aux utilisateurs une vision 360 de leurs finances, pour les aider dans la maîtrise et la gestion de leur budget. Cela permet : 

  • de réagir plus tôt s’il y a un risque de découvert ou une opportunité d’épargne ;
  • de comprendre la répartition mensuelle des dépenses ;
  • de se donner des objectifs financiers. 

Entourés d’une équipe de 130 collaborateurs, les fondateurs de Linxo Hugues Pisapia et Bruno Van Haetsdaele ont aujourd’hui encore cette volonté intacte d’aller toujours plus loin dans la compréhension et la maîtrise des finances personnelles. Avec l’ajout de fonctionnalités d’agrégation des comptes patrimoniaux dans l’application Linxo, l’utilisateur, qui avait jusqu’alors une vue globale sur ses comptes, peut désormais synchroniser ses comptes d’épargne et obtenir une vue détaillée de ses investissements. Au niveau réglementaire, l’Open Banking va probablement évoluer vers des réglementations que l’on dit “Open Finance”, et qui engloberaient ce périmètre de comptes plus important. Carine Chalmet, Product Owner chez Linxo et spécialiste des thématiques investissements épargne patrimoniale définit l’Open Finance comme un concept plus englobant que l’Open Banking, qui “élargit le scope d’ouverture des données bancaires d’un consommateur à tous les types de produits financiers : livrets d’épargne, compte titre, assurance-vie, PEA, Plan d’épargne entreprise etc.”

Si Linxo fait ce choix de l’Open Finance, c’est encouragé d’une volonté forte d’offrir à l’utilisateur une vision de plus en plus détaillée de son épargne. 

Mieux comprendre son budget pour mieux décider 

L’ajout de fonctionnalités complémentaires a pour objectif d’aider l’utilisateur à faire les meilleurs choix, et à gagner en autonomie dans la gestion de son budget. Mais cela nécessite plusieurs étapes. Pour illustrer ce propos, prenons l’image de la voiture autonome. Nous sommes aujourd’hui (selon les acteurs du marché) en chemin vers la voiture qui se conduira seule. Sur ce chemin, un certain nombre d’avancées technologiques se développent et viennent assister le conducteur : l’adaptation de la vitesse à la voiture de devant, la capacité à suivre les lignes, à doubler… Au niveau financier, c’est la même chose. Avant de pouvoir assister à 100% l’utilisateur dans la gestion de son budget, plusieurs briques technologiques se développent en cours de route : l’analyse des informations financières, la création d’outils pour aider l’utilisateur à décider, et la création de fonctionnalités de plus en plus performantes pour apporter un conseil sur des décisions de plus en plus engageantes. 

Linxo prend le virage de L’Open Finance avec pour objectif de proposer une vision plus complète et détaillée du patrimoine des utilisateurs, ainsi qu’une analyse des données plus intelligente. Si à l’étranger, certains pays à l’image du Royaume-Uni et de l’Allemagne ont déjà opté pour une ouverture beaucoup plus large de leurs API DSP2, les positions ne sont pas arrêtées en France du côté de la Banque de France et de l’ACPR. La Direction Générale du Trésor s’en préoccupe et l’on peut s’attendre à ce que le cadre réglementaire de “l’Open Finance” soit précisé prochainement par de nouvelles réglementations. 

*L’entreprise Linxo est composée de deux entités, Linxo (B2C) qui propose une application de gestion de budget, et Linxo Connect (B2B) propose des briques API jusqu’à des solutions complètes d’applications mobiles en marque blanche, couvrant les besoins des start-ups, fintech jusqu’aux banques, assurances et grands comptes..  

**Attention : l’application Linxo informe l’utilisateur et lui donne une vision plus précise de ses finances. Ses choix de placements sont ensuite de sa propre responsabilité.  

Prêt à démarrer l’aventure ?
Contactez-nous pour échanger sur le développement et l’implémentation de vos projets intégrant des solutions APIs et Custom. Notre équipe reste disponible et saura répondre au mieux à votre besoin.